Soupe japonaise au dashi et nouilles udon

Laisser les tranches de magret finir de cuire dans le bouillon encore chaud. Par ailleurs, nous vous conseillons d’utiliser du dashi instantané afin de gagner du temps. On peut le trouver dans les boutiques asiatiques.
Image
Soupe japonaise au dashi et nouilles udon

Ingrédients

600 g de nouilles udon

300 g de magret de canard

150 g de shiitakés

150 g de poireau

4 cm de gingembre

3 tiges de cive

2 c. à soupe d’huile de sésame

Pour le dashi (bouillon) :

12 g d’algue kombu

12 g de copeaux de bonite séchée (katsuobushi)

5 c. à soupe de sauce soja

3 c. à soupe de mirin

Préparation

Commencer par la préparation du dashi en faisant infuser le kombu dans 1,2 L d’eau. Faire frémir à feu moyen durant 15 min. Retirer l’algue et incorporer à la place les copeaux de bonite. Faire bouillir et éteindre le feu. Couvrir et laisser infuser durant 10 min. Filtrer, ajouter la sauce soja, ainsi que le mirin.

Éplucher et râper le gingembre, émincer la cive, rincer les shiitakés, retirer leur pied, puis les couper en lamelles. Laver et couper le poireau en tronçons avant de l’émincer dans le sens de la longueur.

Saisir le magret de canard dans un poêle durant 5 min, à feu vif et côté gras afin qu’il soit bien croustillant.  Le retirer et le trancher finement.

Enlever un peu de gras de la poêle et y faire sauter légèrement les shiitakés avec le poireau durant 1 min à feu vif, afin de les colorer.

Faire cuire les nouilles 1 à 2 min dans de l’eau bouillante, les égoutter et les arroser d’une cuillère à soupe d’huile de sésame. Terminer en les mélangeant parfaitement.

Réchauffer le bouillon de dashi, ajouter le gingembre, ainsi que les shiitakés et le poireau. Laisser le tout mijoter durant 7 min. Servir les nouilles dans des bols, disposer les tranches de canard et la cive émincée. Verser le bouillon et agrémenter d’un trait d’huile de sésame.

 

Ad

Contenu sponsorisé

A lire aussi

  • Lasagnes de champignons

    Ces lasagnes présentent des arômes de sous-bois. La viande fumée lui donne un goût inégalable et la ricotta les rendent parfaitement moelleuses. Une recette idéale pour cette saison.
  • Pissaladière au fenouil

    Voici une recette revisitée de la pissaladière. Elle est agrémentée de fenouil afin d’apporter un petit parfum d’anis.
  • Taboulé de chou-fleur

    Les vegans seront ravis de déguster ce taboulé 100 % végétal à base de chou-fleur. Pour les amateurs de viande, il se déguste avec des grillades.

Newsletter