Blog

Champignons de printemps, préparez-vous à la récolte

Champignons de printemps, préparez-vous à la récolte

Les champignons sont présents toute l’année et surtout au printemps. Cèpe des pins, morilles, chanterelles, boules de neige, la cueillette des champignons est un passe-temps très répandu. Pour cette année encore, la récolte promet d’être belle et savoureuse, mais avant de vous lancer, il convient de savoir où vous promener en forêt, les bons gestes à adopter, quelles espèces cueillir pour ne pas s’intoxiquer et enfin la réglementation à suivre. Voici pour vous quelques détails.

Les champignons incontournables du printemps et leurs lieux de cueillette

champignon girolles

Comme on peut le voir sur lacasadelassetas.com/fr/, il existe des milliers de champignons comestibles qui poussent au printemps. Cependant, certaines espèces sont plus délicieuses et mieux appréciées que d’autres. Ce sont celles-là que vous devez vous préparer à cueillir au printemps.

Les morilles

Elles apparaissent dès le mois de mars. La Morille conique, ou Morchella elata se trouve sous les frênes, dans les plaines ou les montagnes, dans les feuillus de forêts jeunes, sur les sols calcaires et sous les bouleaux. Elles se développent également dans les sous-bois lumineux et les pins sylvestres. En outre, d’autres lieux inattendus peuvent les accueillir aussi : les parcs, les copeaux broyés, les vergers, les sols remués, des tas de déchets divers, etc. Quant à la Morille blonde, ou Morchella esculenta, elle pousse sur tout type de sol. Cette espèce se développe du mois de mars jusqu’au mois de mai. Une autre mycologue, la verte de Bohème, se trouve à partir de fin hiver jusqu’à mi-printemps.

Lisez aussi :  Tout ce que vous devez savoir sur le cépage Mancin de Bordeaux

Les champignons à lames

Plusieurs variétés de champignons à lames apparaissent au printemps. Vous trouvez, le mousseron de la Saint George, le vrai mousseron, le mousseron du printemps, le faux mousseron (Marasme d’Oréade) dans les prairies, en bord de route, sur les pelouses et en bord de clairière. Juste un peu à la sortie de l’hiver, préparez-vous à cueillir des entolomes printaniers (entolome en bouclier, macaron de printemps, etc.) sous les rosacées et les églantiers.

Cèpes et bolets

Les Cèpes d’été, Boletus aestivali, se trouvent sous les feuillus en milieu forestier. Ils apparaissent du printemps jusqu’à l’automne. Quant aux cèpes des pins, elles se trouvent dans la période de mai-juin sous les forêts de pin.

Les girolles

À la manière des morilles, ce sont des champignons incontournables du printemps. Jaunette, girolle, chanterelle, les girolles sont aimées de tous.  Plus spécialement, la girolle pruineuse est l’une des premières chanterelles de l’été. Vous les trouverez dans les sous-bois humides et sur tout type de sol. La véritable girolle elle, fera votre bonheur à partir du mois de juin et quelques rares fois au mois de mai dans les milieux forestiers.

Lisez aussi :  Les différents types de whisky

Récolter du champignon au printemps, quelques règles à ne pas ignorer

champignon rouge

La cueillette des champions est soumise à une réglementation. Celle-ci distingue deux types de cueillettes : celle qui se déroule dans une zone privée et celle qui se déroule dans les forêts publiques.

Pour les zones privées, vous avez besoin de l’autorisation du propriétaire avant de pouvoir cueillir des champignons. Une fois que vous l’avez, veillez à respecter les lieux délimités et à cueillir une quantité raisonnable de champignons.

Pour les forêts publiques, elles sont régies par l’État ou les collectivités territoriales. Un arrêté préfectoral souligne les restrictions, les interdictions et les obligations. Ainsi, une délimitation est parfois donnée, à ne pas dépasser. Dans certains autres cas, une certaine quantité est précisée, à ne pas dépasser aussi. Lorsque vous allez au-delà des limites fixées, tant en termes de territoire, de périodes d’autorisation ou de quantité maximum, vous pouvez être contraint de payer une amende pouvant atteindre les 150 euros pour le ramassage non autorisé et jusqu’à 750 euros pour dépassement de quantité maximum.

Lisez aussi :  Top 3 de nos adresses favorites pour déguster un croque-monsieur à Paris

Des trucs à connaître avant la cueillette

La première chose à savoir, c’est que les champignons vénéneux sont extrêmement dangereux. Veillez donc à ne cueillir que les espèces comestibles. Si vous avez des doutes ou ne vous y connaissez pas, faites-vous accompagner par un spécialiste. De même, sachez que les champignons comestibles peuvent être dangereux lorsqu’ils sont trop vieux, abîmés ou trop mûrs.

Après cueillette, il faut les déposer dans un panier. Vous pouvez ensuite conserver vos champignons pendant des mois. Plusieurs moyens de conservation existent. Selon la méthode choisie, vous pouvez les conserver au congélateur, au déshydrateur, au vinaigre, à l’huile ou au réfrigérateur.

Spécial Gastronomie

Spécial Gastronomie, votre blog de cuisine spécialisé en recettes.