Magrets de canard aux pommes, clémentines et patates douces

Un plat de viande gourmande, présentant également une association originale de fruits et légumes.
Image
Magrets de canard aux pommes, clémentines et patates douces

Ingrédients

4 magrets de canard

2 patates douces épluchées et coupées en tranches

4 pommes Reine des Reinettes

6 clémentines

75 g de raisins secs de Corinthe

50 g d’amandes entière

1 c. à soupe de miel d'oranger

Sel et poivre

Préparation

Commencer par entailler la graisse de canard en croisillons. Assaisonner la chair, puis peler et séparer les quartiers d’une clémentine avant de les couper en deux. Peler également et couper deux pommes en dés. Déposer les magrets dans une poêle chaude, côté peau, et cuire à feu doux durant 10 min. Une fois que la peau a bien dorée, retirer la poêle du feu et réserver les magrets.

Verser la moitié graisse fondue dans un bol et laisser le reste dans la poêle. Y faire revenir également les dés de pommes durant 5 min à feu doux. Ajouter 25 g de raisins secs, ainsi que les quartiers de clémentines. Assaisonner, mélanger et retirer du feu.

Ficeler les magrets deux par deux, côté peau à l’extérieur, tout en les garnissant de mélange de fruits. Couvrir le tout de papier d’aluminium.

Par ailleurs, peler et séparer les quartiers de 3 clémentines. Presser le jus du reste de clémentines. Laver et couper les pommes restantes en quartiers.

Chauffer la graisse de canard réservée dans une poêle et y faire revenir les pommes et les patates douces durant 10 min. Arroser du jus de clémentines, mais aussi de miel. Incorporer les restes d’amandes et de raisins secs. Assaisonner, couvrir et cuire à feu doux durant 15 min. Ajouter les clémentines en fin de cuisson.

Enfourner les rôtis durant 6 à 7 min à 220 °C. Les servir en accompagnant de la poêlée de patates douces aux fruits.

 

 

Ad

Contenu sponsorisé

A lire aussi

  • Sukiyaki

    Ce plat convivial est une fondue japonaise. Son principe est le suivant : chaque convive plonge les ingrédients dans le bouillon commun.
  • Amuse-bouches en pain d'épices et Tête de Moine AOP

    Les délicates rosettes sont obtenues à l’aide d’une girolle. Par ailleurs, il s’agit bien d’un fromage de caractère, élaboré dans 9 fromageries artisanales et à partir de lait cru de montagne. Enfin, celui-ci est affiné durant 2,5 mois au minimum.
  • Filets de poulet katsu

    Sachez que le curry ne désigne pas uniquement une épice. Il correspond aussi à un plat contenant des épices broyées. Pour les Indiens, on parle plutôt de massala.
  • Tarte chocolat, banane et pop-corn au caramel

    Voici une nouvelle version de la tarte au chocolat. Toujours aussi gourmande, cette fois-ci, le fondant de la banane contraste parfaitement avec le croquant du pop-corn.

Newsletter