Faire ses glaces maison n’est pas si difficile : nos conseils pour tous les budgets

Avec l’arrivée de l’été, les glaces et sorbets font leur grand retour ! Les crèmes glacées du commerce, on en fait vite le tour : dur, fades, industrielles… Rares sont celles qui valent le détour.

Le glacier ? Un meilleur choix, mais pas toujours pratique ni économique. La solution : Faire soi-même bien sûr !

Et ce n’est pas si difficile que ça, suivez le guide, on vous dit tout !
Image
Glace cornet

#1. Faire des glaces sans sorbetière

Oui, c'est possible de faire des glaces sans sorbetières. Bien sûr, elles n'auront pas la texture des créations d'un glacier artisanal, mais c'est mieux que rien, et cela peut même occuper les enfants !

Pour ce faire, votre meilleure amie sera la banane. Et bien mûre s'il vous plaît ! La recette est enfantine.
Pelez vos bananes, découpez-les en rondelles, arrosez-les de jus de citron et placez-les sans un sachet congélation la veille.

Le lendemain, passez au mixer ou au blender, avec une ou deux cuillères de crème liquide mise au frais au préalable, et les inserts de votre choix : pépites de chocolat, beurre de cacahuète, cubes de fraises congelées... C'est inratable, rapide et adaptable à toutes vos envies !

#2. Faire ses glaces avec une sorbetière à accumulation

Niveau supérieur : l'utilisation d'une sorbetière à accumulation. Accumulation de quoi ? Mais de froid bien sûr ! Le principe de ces machines : la veille, on stocke la sorbetière au congélateur. Le jour J, on prépare sa recette de glace (sorbet ou crème glacée, peu importe), c'est-à-dire ce que l'on nomme en cuisine l'appareil, on sort la sorbetière du congélateur au dernier moment, on place l'appareil dans la sorbetière et on fait tourner les pales. Petit à petit, l'appareil va se glacer et en 30-40 minutes environ, la glace sera prête pour la dégustation ! Il faut alors la sortir avec une Maryse et la placer dans un bac, pour la stocker au congélateur.

Il est parfois nécessaire de remettre la glace au congélateur avant dégustation pour une texture idéale. Le budget ? À partir de 50 € pour les plus bas de gamme, mais comptez 150 € pour les plus sûres.

#3. Faire ses glaces avec une turbine à glace

L'étage supérieur dans votre parcours d'artisan glacier amateur, c'est la turbine à glace. En résumé, c'est une sorbetière améliorée, puisqu'elle crée son propre froid. Elle ne joue pas sur le froid accumulé, mais doit être branchée sur le courant pour refroidir en permanence votre appareil pendant le turbinage (les professionnels parlent de foisonnement). Les pales tournent et brassent votre mélange pendant qu'il est refroidi à -32 degrés. Et vous obtenez votre glace ou votre sorbet fabuleux !

Les avantages sont nombreux : on peut faire des glaces à la demande, aucun risque de fonte pendant qu'on turbine et une texture plus aérienne que les simples sorbetières. Les turbines à glace, les essayer, c'est les adopter !

Le budget ? À partir de 150 €... et plus de 2000 € pour les turbines à glace italiennes Musso, qualifiées par la presse culinaire de Cadillac de la sorbetière (mais je dirais plutôt la Ferrari !).

Quelques conseils supplémentaires pour réussir vos glaces

Nous avons interrogé Elsa, du site la-sorbetiere.fr pour savoir comment réussir vos glaces maison. Voici ses 3 précieux conseils.

Combien de temps se conservent les glaces maison ?

Elles n'ont pas de conservateur, donc il faut les consommer dans la semaine, je dirais. Mais de toutes façons, il est rare qu'il en reste ! Au-delà, elles perdent un peu de saveur et font un effet "bloc" au congélateur ; il suffit alors de les

Mes glaces ont des petits cristaux durs sous la dent, c'est désagréable. Que faire ?

Les cristaux sont dus à la présence d'eau pendant le turbinage. Une glace contient naturellement de l'eau, mais tout l'objectif est de "marier" les molécules d'eau à une autre molécule pour ne pas qu'elles cristallisent seulent. Que les chimistes me pardonnent mes imprécisions, mais c'est l'idée ! Pour ce faire, il faut donc ajouter du sucre ou du gras. On peut ajouter du sucre sous forme de sucre inverti, sirop de glucose, miel... Et pour le gras, penser aux crèmes entières, jaune d'œuf, etc. Et turbiner plus rapidement avec une machine efficace, évidemment.

Quelles sont les glaces les moins caloriques ?

Hélas, il n'y a pas de glace peu calorique ! Ou plutôt si : les glaçons avec 0 calorie ! Blague à part, vous allez devoir tenir compte de l'apport de calories des glaces dans votre repas. Vous ne pouvez pas échapper aux calories des glaces, il existe peu de glaces lights, car comme je l'ai dit plus haut il y a nécessairement soit du sucre, soit du gras. Les sorbets avec uniquement du fruit, cela n'existe pas. Les crèmes glacées ne fonctionnent pas avec des produits allégés.

Bref, assumez, il y a peu de différences entre les glaces, choisissez donc ce qui vous fait plaisir comme recette plutôt que de comparer les apports caloriques de chacune. Mais compensez dans la journée : n'allez pas boire un soda ou manger des biscuits avec la glace !

Contenu sponsorisé

A lire aussi

  • L'huile de truffe pour agrémenter vos plats

    La cuisine relève d’un savoir-faire, une compétence culière qui s’acquiert par apprentissage. Les spécialistes savent additionner les ingrédients culinaires pour fabriquer des plats on ne peut plus alléchants. Ils savent par exemple que l’huile de truffe est excellente pour agrémenter différentes recettes culinaires. Pourquoi utiliser l’huile de truffe pour embellir les repas et comment le faire ? Réponses sur cette page.
  • Quels sont les sodas les plus populaires au monde ?

    De toute évidence, les sodas sont l’une des boissons les plus consommées au monde. Depuis plus d’un siècle, ils gardent leur popularité. Aujourd’hui, les ventes annuelles sont à des niveaux jamais vus depuis les années 1980. Le commerce des sodas demeure à l’heure actuelle une grosse affaire avec d’importantes parts de marché. Quels sont les sodas les plus populaires dans le monde entier ? On vous dit tout dans cet article.
  • Top 4 des règles d’hygiène alimentaire à adopter dans un restaurant gastronomique

    L’hygiène alimentaire est un ensemble de règles qui permettent de manger en toute sécurité sans risquer une intoxication. Elles doivent donc être appliquées dans toutes les cuisines et notamment dans celle d’un restaurant qui met toujours à l’honneur la gastronomie. Découvrez ici 4 règles d’hygiène alimentaires à adopter dans un restaurant gastronomique.
  • Tout ce qu’il faut boire et manger à côté d’un bon cubi de vin

    À côté d’un bon cubi de vin, se trouve souvent un excès de consommation face à ce précieux liquide qu’est l’alcool. Plusieurs astuces existent bien évidemment pour optimiser votre plaisir de consommation de vin rosé, rouge ou blanc en box et c’est ce que nous allons vous rappeler.

Newsletter