Top 4 des règles d’hygiène alimentaire à adopter dans un restaurant gastronomique

L’hygiène alimentaire est un ensemble de règles qui permettent de manger en toute sécurité sans risquer une intoxication. Elles doivent donc être appliquées dans toutes les cuisines et notamment dans celle d’un restaurant qui met toujours à l’honneur la gastronomie. Découvrez ici 4 règles d’hygiène alimentaires à adopter dans un restaurant gastronomique.
Image
cuisine de restaurant

Laver régulièrement les ustensiles

Le lavage des ustensiles de cuisine occupe une grande place dans l’hygiène alimentaire. En effet, ceux-ci sont tout le temps en contact direct avec la nourriture à toutes les étapes de la cuisson. À ce titre, il convient de les nettoyer à de nombreuses reprises tout au long du processus de préparation des repas. 

Généralement, les notions enseignées au cours d’une formation haccp mettent l’accent sur la propreté des ustensiles de cuisine. Par exemple, après avoir utilisé une fourchette pour piquer une tranche de poulet cru, vous devez la rincer avant de piquer un poulet cuit. Ainsi, vous éviterez un transfert de bactéries à la viande cuite et destinée à la consommation.

Laver correctement les aliments

lavage de tomates

Dans un restaurant gastronomique, il existe de nombreuses spécialités culinaires qui peuvent être dégustées. La plupart de celles-ci sont réalisées à partir d’ingrédients crus qui doivent être correctement lavés. À ce niveau, l’accent peut être mis sur les légumes et les fruits. Ceux-ci conservent de nombreuses traces de pesticides. 

Ils doivent donc absolument passer par l’évier avant d’être cuits ou découpés. Toutefois, vous ne devrez pas faire usage de savon ou de tout autre produit chimique avant de les nettoyer. En effet, ceux-ci déposent de nouvelles bactéries sur les aliments. Il est donc préférable d’utiliser de l’eau claire, du citron, ou du vinaigre pour laver vos aliments.

Nettoyer régulièrement ses surfaces

Pour être digne de son qualificatif, un restaurant gastronomique doit suivre une discipline stricte dans sa cuisine. Pour une bonne hygiène alimentaire, il est indispensable de préparer les repas dans un cadre sain. À ce titre, certains éléments tels que les plans de travail, les planches à découper et les éviers doivent être toujours propres. 

Il est très important de nettoyer ces différents éléments avant et après la cuisson d’un repas. Réalisée avec du savon noir ou de Marseille, cette tâche permet d’éliminer tous les résidus et les restes contenus sur vos surfaces. En dehors des savons, vous pouvez utiliser un liquide de vaisselle, ou du vinaigre pour nettoyer vos surfaces.

Conserver la chaîne du froid des aliments

poissons

De nombreuses fois, les chefs cuisiniers des restaurants gastronomiques brisent la chaîne du froid des produits alimentaires. En agissant de cette manière, ils déclenchent le processus de détérioration des aliments, ce qui pourrait causer des maladies chez les clients du restaurant. Chaque responsable de restaurant gastronomique doit donc se référer aux étiquettes afin de ne pas briser la chaîne du froid des aliments. 

De même, après les courses, il est préférable de mettre les produits dans un sac isotherme. Ce dernier permet aux nourritures de conserver une température optimale jusqu’à leur stockage dans le congélateur du restaurant.

Voilà ! Vous connaissez désormais 4 règles d’hygiènes alimentaires à adopter dans un restaurant gastronomique. 

Contenu sponsorisé

A lire aussi

  • Cuisiner à la plancha électrique

    Concocter de bons plats ne dépend pas seulement de vos recettes ou de votre savoir-faire. Vous devez aussi avoir des ustensiles de cuisine performants, faciles d’utilisation et répondant à vos attentes. La plancha électrique fait partie des ustensiles que vous serez appelés à utiliser au quotidien. Toutefois, plus d’un s’interrogent sur pourquoi et comment utiliser cette plancha. Dans la suite, nous vous donnons plus détails sur le sujet.
  • Recette saumon teriyaki

    Le saumon teriyaki est un grand classique de la cuisine nippone. Tendre et savoureux, peu calorique et riche vitamine A et en sodium, il est très facile à réaliser soi-même. Suivez notre recette pour confectionner un saumon teriyaki tout simplement divin.
  • Recette salade wakame

    Très prisées au Japon et dans toute l'Asie, les algues wakamé peuvent être commercialisées fraiches ou déshydratées, dans un magasin bio ou en ligne sur un site spécialisé. On les consomme aussi en soupe comme dans la célèbre soupe miso.

    Détoxifiant, excellent contre l'ostéoporose et pour lutter contre les problèmes cardio-vasculaires, le wakamé possède de nombreux bienfaits : il est riche en vitamines, en minéraux, en oligo-éléments, en calcium et en fibres, ce qui peut en faire un coupe-faim efficace.

    Le wakamé se déguste en salade, pouvant accompagner les sushis, en remplacement de la traditionnelle salade de choux marinés.

    Nous allons aujourd'hui vous donner la recette de la salade de wakamé, un mets plein de saveurs et particulièrement rafraichissant pendant les mois d'été.
  • Les réalités du métier de chocolatier-confiseur

    ​​Vos yeux étincellent devant les vitrines des grands chocolatiers ? Vous avez chez vous une quantité impressionnante d’outils pour manipuler le chocolat ? Vous passez vos week-ends à créer des bonbons chocolatés et vous rêvez d’en faire votre métier ?

    Le chocolatier-confiseur exerce un travail de création qui sollicite tous les sens : vue, toucher, odorat, ouïe et bien sûr, goût. Il maitrise un grand nombre de techniques et connait ses ingrédients sur le bout des doigts. Pour devenir chocolatier, mieux vaut être passionné car si les études ne sont pas très longues, le salaire de base et les conditions de travail exigeantes peuvent décourager les débutants.

    Formation, qualités, salaire, évolutions de carrière : voici tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de chocolatier-confiseur.​
  • Faire ses glaces maison n’est pas si difficile : nos conseils pour tous les budgets

    Avec l’arrivée de l’été, les glaces et sorbets font leur grand retour ! Les crèmes glacées du commerce, on en fait vite le tour : dur, fades, industrielles… Rares sont celles qui valent le détour.

    Le glacier ? Un meilleur choix, mais pas toujours pratique ni économique. La solution : Faire soi-même bien sûr !

    Et ce n’est pas si difficile que ça, suivez le guide, on vous dit tout !

Newsletter