L'huile de truffe pour agrémenter vos plats

La cuisine relève d’un savoir-faire, une compétence culière qui s’acquiert par apprentissage. Les spécialistes savent additionner les ingrédients culinaires pour fabriquer des plats on ne peut plus alléchants. Ils savent par exemple que l’huile de truffe est excellente pour agrémenter différentes recettes culinaires. Pourquoi utiliser l’huile de truffe pour embellir les repas et comment le faire ? Réponses sur cette page.
Image
huile de truffe

Pourquoi est-il bon d’agrémenter son plat avec l’huile de truffe ?

homme qui doute

Les nutritionnistes, les diététiciens et les professionnels de la santé défendent la thèse selon laquelle l’huile de truffe possède des vertus très nombreuses. C’est qu’en réalité, la composition chimique de l’huile de truffe est très riche. L’huile contient énormément de vitamines qui participent au bon fonctionnement de l’organisme en général et du métabolisme en particulier. C’est pourquoi il est bénéfique d’assaisonner avec de l'huile de truffe.

Ainsi, en utilisant l’huile de truffe pour agrémenter son plat, elle améliore la santé et renforce l’immunité de l’organisme. Grâce à la présence de la vitamine A dans cette huile, cette dernière permet de mieux entretenir les os. Ensuite, agrémenter son plat avec l’huile de truffe, c’est enrichir son corps de vitamine D. Cela a pour avantage la prévention contre la porosité osseuse. L’huile de truffe pour agrémenter les plats aide également à améliorer la performance des reins. En utilisant cette même huile pour assaisonner son repas, il y a de forte chance de corriger les maladies de la peau, de prévenir le vieillissement, d’empêcher les rides et d’effacer les tâches qui affectent la peau. Elle ne fait du bien qu’à la peau, mais aussi aux muscles. 

En définitive, l’huile de truffe est très excellente pour agrémenter son plat. Elle est d’ailleurs très recommandée dans les cuisines de rééquilibrage alimentaires. Mais alors, comment l’utiliser pour agrémenter son plat ? 

Comment agrémenter son plat avec l’huile de truffe ?

L’huile de truffe peut être très utile, non seulement pour ses atouts sur la santé, mais aussi pour son goût qui creuse davantage le ventre. Un tour de main, avec la cuillère à soupe, suffit déjà largement pour agrémenter son plat. Mais le plat de quoi ? Autrement formulé, quels repas peut-on assaisonner avec l’huile de truffe ? 

La Burrata à la truffe d'été

Parmi tant de recettes que l’on peut réaliser et agrémenter avec l’huile de truffe, découvrez la recette de la Burrata à la truffé d'été ci-contre.

De fait, il faut en prélude égoutter les burratas et les déposer soigneusement sur une matière absorbante. Avant tout autre geste, les règles culinaires exigent le nettoyage des truffes avant toute préparation. Il faut donc les plonger (la moitié) et les nettoyer délicatement avec une brosse mouillée. Ensuite, il serait bien de mixer le reste des truffes avec un dispositif dédié, en y ajoutant une toute petite quantité de fleur de sel. Une petite quantité d’huile d’olive ne sera pas superflue pour la préparation. 

Cet ensemble apprêté et gardé dans une poche à douille est à utiliser comme suit : faire un trou de petites dimensions dans les burratas et farcir ces burratas avec la préparation.

La pomme de terre et l’huile de truffe

truffes

Voici une autre recette très simple et réalisable en un rien de temps : la pomme de terre avec l’huile de truffe. Qui ne le sait encore, que la pomme de terre et l’huile de truffe donnent une parfaite combinaison alimentaire ? En ajoutant l’huile de truffe à la pomme de terre en effet, il se produit une explosion de goûts et de saveurs exquises. Ainsi, cette combinaison est à envisager pour les grandes circonstances, les fêtes ou pour épater les invités. 

L’huile de truffe et la cassolette de Saint Jacques

La recette de la cassolette de Saint Jacques est très classique. Elle est utilisée comme un avant-goût du repas consistant, c’est-à-dire comme une entrée, qui ouvre béatement la porte sur les plats consistants. La cassolette de Saint Jacques est une recette bien raffinée. Elle devient encore plus savoureuse lorsqu’on l’accompagne d’une cuillérée d’huile de truffe. Mais en réalité, il existe plusieurs manières de réaliser la cassolette de Saint Jacques. Mais ces différentes méthodes culinaires ne donnent pas réellement un goût extraordinaire, sauf lorsqu’on emploie l’huile de truffe pour agrémenter le plat.

Contenu sponsorisé

A lire aussi

  • Cuisiner à la plancha électrique

    Concocter de bons plats ne dépend pas seulement de vos recettes ou de votre savoir-faire. Vous devez aussi avoir des ustensiles de cuisine performants, faciles d’utilisation et répondant à vos attentes. La plancha électrique fait partie des ustensiles que vous serez appelés à utiliser au quotidien. Toutefois, plus d’un s’interrogent sur pourquoi et comment utiliser cette plancha. Dans la suite, nous vous donnons plus détails sur le sujet.
  • Recette saumon teriyaki

    Le saumon teriyaki est un grand classique de la cuisine nippone. Tendre et savoureux, peu calorique et riche vitamine A et en sodium, il est très facile à réaliser soi-même. Suivez notre recette pour confectionner un saumon teriyaki tout simplement divin.
  • Recette salade wakame

    Très prisées au Japon et dans toute l'Asie, les algues wakamé peuvent être commercialisées fraiches ou déshydratées, dans un magasin bio ou en ligne sur un site spécialisé. On les consomme aussi en soupe comme dans la célèbre soupe miso.

    Détoxifiant, excellent contre l'ostéoporose et pour lutter contre les problèmes cardio-vasculaires, le wakamé possède de nombreux bienfaits : il est riche en vitamines, en minéraux, en oligo-éléments, en calcium et en fibres, ce qui peut en faire un coupe-faim efficace.

    Le wakamé se déguste en salade, pouvant accompagner les sushis, en remplacement de la traditionnelle salade de choux marinés.

    Nous allons aujourd'hui vous donner la recette de la salade de wakamé, un mets plein de saveurs et particulièrement rafraichissant pendant les mois d'été.
  • Les réalités du métier de chocolatier-confiseur

    ​​Vos yeux étincellent devant les vitrines des grands chocolatiers ? Vous avez chez vous une quantité impressionnante d’outils pour manipuler le chocolat ? Vous passez vos week-ends à créer des bonbons chocolatés et vous rêvez d’en faire votre métier ?

    Le chocolatier-confiseur exerce un travail de création qui sollicite tous les sens : vue, toucher, odorat, ouïe et bien sûr, goût. Il maitrise un grand nombre de techniques et connait ses ingrédients sur le bout des doigts. Pour devenir chocolatier, mieux vaut être passionné car si les études ne sont pas très longues, le salaire de base et les conditions de travail exigeantes peuvent décourager les débutants.

    Formation, qualités, salaire, évolutions de carrière : voici tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de chocolatier-confiseur.​
  • Faire ses glaces maison n’est pas si difficile : nos conseils pour tous les budgets

    Avec l’arrivée de l’été, les glaces et sorbets font leur grand retour ! Les crèmes glacées du commerce, on en fait vite le tour : dur, fades, industrielles… Rares sont celles qui valent le détour.

    Le glacier ? Un meilleur choix, mais pas toujours pratique ni économique. La solution : Faire soi-même bien sûr !

    Et ce n’est pas si difficile que ça, suivez le guide, on vous dit tout !

Newsletter